mercredi 14 février 2007

Les japonais masqués qui font snif

Lorsque mon oncle m'a amené à Roissy pour venir au Japon, on a vu un japonais porter un masque type chirurgien, couvrant le nez et la bouche. On s'est dit que c'était un original. Arrivé dans l'avion, plus d'une vingtaine de personnes avec le même type de masque...là je me suis dit que j'allais bientôt être le seul à pas en avoir! Arrivé à Kôbe, il y en avait partout dans les rues, je me suis dit que j'avais loupé un courant de mode super tendance (la photo n'est pas de moi, reprise du net, ça se passe dans le metro)



En fait c'est tout simplement pour des raisons d'hygiène, aussi bien pour ne pas refiler ses microbes aux autres que pour se protéger des malades qui ne mettraient pas de masque.

Concernant le rhume ou la grippe, une autre habitude beaucoup plus agaçante, surtout au boulot: le japonais ne se mouche jamais en publique. Il paraît que c'est extrêmement mal vu (en gros ça revient à lâcher une caisse chez nous...). Il paraîtrait que la raison viendrait du mouchoir, comme quoi c'est quelque chose qui est à la base fait pour s'essuyer le visage après un lavage et non pas pour récupérer toutes sortes de fluides corporels. Je ne sais pas exactement mais en tout cas il ne faut pas le faire ou il faut se déplacer aux toilettes où c'est toléré.

Résultat : les japonais qui ont un petit rhume ne vont pas faire que ça et du coup... ils reniflent tous le temps !!!. Ici c'est tout à fait normal et ils ne s’en privent pas. J'ai demandé à mon partenaire de Tokyo et c'est pareil la haut. Donc en bruit de fond y'a les claviers, les gens qui parlent et la morve qui essaye désespérément de sortir... Je te jure que quand on y est, c'est vraiment soulant.

2 commentaires:

romain a dit…

C'est sympathique ça...

En tout cas ça fait partie des spécificités culturelles à connaître quand tu veux pas passer pour un porc français, celle-là t'y a échappé apparemment, à quand la grosse boulette ?

Sinon ce que tu pourrais tester c'est de laisser couler la morve le long de ton menton, ça sèche et ça fait une sorte de rivière (ou plutôt un glacier), on verra s'ils ne te laisseront pas te moucher.

Gus a dit…

Moi je pense que c'est pas une spécificité culturelle mais que y'a une bande de jeunes qu'on ne voit pas sur la photo qui rentre d'un week-end dans la nature, et que les odeurs de cendres, graisses, sueur, souffre... j'en passe et des meilleurs, posent des problèmes respiratoires.
Sinon je connais des personnes qui seraient contente d'avoir ces masques lors de nos concours matinaux comme à Strasbourg...